Un funambule sur le sable – Gilles Marchand

Naître, grandir, aimer, enfanter : rencontrez Stradi, un jeune homme qui, malgré son handicap de naissance, mène sa vie avec un optimisme invincible. Ecole, études, emploi, amours : Gilles Marchand nous propose un grand et beau roman d’éducation, un manifeste pour les pouvoirs de l’imagination et de la fantaisie. Le handicap de son héros ? Il est né avec un violon dans le crâne. Un vrai violon. Par l’auteur de Une bouche sans personne, prix Libr’à Nous 2017.

 

3 réflexions sur « Un funambule sur le sable – Gilles Marchand »

  1. Un livre tendre plein de poésie, un livre qui pour moi s’appelle « Le garçon qui avait un violon dans la tête »…J’ai dû parcourir la liste plusieurs fois avant de réaliser qu’il portait un autre titre. Et un livre qui m’a touchée moi aussi.

    « Pour la première fois de ma vie, je voyais le lien qu’il y avait entre la planète sur laquelle je vivais et le globe terrestre qui trônait sur le bureau de mon père. L’océan m’a permis de comprendre que la Terre était ronde et que je ne verrais jamais la statue de la Liberté à moins de m’en approcher à quelques centaines de mètres. Mais nous avons quand même essayé. Chaque fois que nous allions nager et que nous nous éloignions du bord, nous jetions un regard vers l’ouest. Mon frère qui allait toujours plus loin que moi a juré plus d’une fois qu’il l’avait vue. Nous revenions essoufflés sur la grève et il me racontait qu’il l’avait aperçue, ou tout au moins son bras tenant la flamme. Je le croyais. Je croyais toujours mon frère. Même si une partie de moi savait qu’il en rajoutait un peu, je prenais plaisir à le croire parce que ses mensonges étaient plus forts que la rotondité de la Terre. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*