Le jour d’avant – Sorj Chalandon

«  Venge-nous de la mine  », avait écrit mon père. Ses derniers mots. Et je le lui ai promis, poings levés au ciel après sa disparition brutale. J’allais venger mon frère, mort en ouvrier. Venger mon père, parti en paysan. Venger ma mère, esseulée à jamais. J’allais punir les Houillères, et tous ces salauds qui n’avaient jamais payé pour leurs crimes.

Une réflexion sur « Le jour d’avant – Sorj Chalandon »

  1. J’ai vraiment apprécié. Particulièrement la seconde partie, après que Michel soit « passé à l’action ».
    Portrait de Michel où je n’ai cessé d’osciller entre empathie et incompréhension. Belle écriture.
    Récit puissant, prenant, avec un réel suspense et d’incroyables rebondissements. J’ai particulièrement apprécié le procès et tout ce qui l’entoure…très réaliste et intéressant. Le drame d’un homme égaré dans sa douleur.
    Le monde de la mine m’est apparu d’une dureté inimaginable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*