Prodigieuses créatures, de Tracy Chevalier

Prodigieuses créatures, de Tracy ChevalierPrésentation de l’éditeur: « La foudre m’a frappée toute ma vie. Mais une seule fois pour de vrai » Dans les années 1810, à Lyme Regis, sur la côte du Dorset battue par les vents, Mary Anning découvre ses premiers fossiles et se passionne pour ces « prodigieuses créatures » dont l’existence remet en question toutes les théories sur la création du monde. Très vite, la jeune fille issue d’un milieu modeste se heurte aux préjugés de la communauté scientifique, exclusivement composée d’hommes, qui la cantonne dans un rôle de figuration. Mary Anning trouve heureusement en Elizabeth Philpot une alliée inattendue. Celte vieille fille intelligente et acerbe, fascinée par les fossiles, l’accompagne dans ses explorations. Si leur amitié se double peu à peu d’une rivalité, elle reste, face à l’hostilité générale, leur meilleure arme. Avec une finesse qui rappelle fane Austen, Tracy Chevalier raconte, dans Prodigieuses Créatures, l’histoire d’une femme qui, bravant sa condition et sa classe sociale, fait l’une des plus grandes découvertes du XIXe siècle.

2 pensées sur “Prodigieuses créatures, de Tracy Chevalier”

  1. J’ai adoré ce roman. Je connaissais déjà Tracy Chevalier: je l’avais découverte avec « La Jeune fille à la perle », roman par lequel elle rendait tellement vivante l’époque de Vermeer, ce qui était loin d’être acquis dans mon cas (je ne suis pas très preneuse des romans situés à une époque lointaine). « Prodigieuses créatures » m’a tout autant passionnée: cet auteure n’a pas son pareil pour nous plonger avec subtilité et sensibilité dans un contexte révolu (quoique…) et ses personnages sont encore une fois d’une très grande profondeur.

    1. je partage entièrement le sentiment de Marie-Laure

      ce roman est captivant, nous pratiquons les recherches avec les héroïnes,

      nous souffrons le vent, la plie, le froid et l’auteur nous apprend des tas de choses intéressantes .
      sont bien évoqués et ressentis , tous les tourments physiques et psychologiques en rapport avec cette époque si conventionnelle
      un régal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*