L’invention de nos vies, de Karine Tuil

inventionSam Tahar semble tout avoir : la puissance et la gloire au barreau de New York, la fortune et la célébrité médiatique, un « beau mariage »… Mais sa réussite repose sur une imposture. Pour se fabriquer une autre identité en Amérique, il a emprunté les origines juives de son meilleur ami Samuel, écrivain raté qui sombre lentement dans une banlieue française sous tension. Vingt ans plus tôt, la sublime Nina était restée par pitié aux côtés du plus faible. Mais si c était à refaire ?
À mi-vie, ces trois comètes se rencontrent à nouveau, et c est la déflagration…
« Avec le mensonge on peut aller très loin, mais on ne peut jamais en revenir » dit un proverbe qu illustre ce roman d une puissance et d une habileté hors du commun, où la petite histoire d un triangle amoureux percute avec violence la grande Histoire de notre début de siècle.

4 réflexions sur « L’invention de nos vies, de Karine Tuil »

  1. Magnifique! J’ai adoré! J’ai dévoré!
    Dès le début on est happé par cette écriture nerveuse/sans répit/hors souffle qui colle à ce monde de l’immédiat/de performance/d’apparence, si bien décrit.
    La précision des mots/descriptions/images nous plongent complètement dans le récit.
    A quoi se mesure la valeur d’un homme?
    Progression magistrale.
    J’ai aimé la fin aussi (je n’en dis pas plus pour ceux qui n’ont pas encore lu)….
    Tellement à dire sur ce livre, qui résonnera encore longtemps en moi.
    Isabelle

  2. J’ai moi aussi été littéralement happée par cet incroyable roman que j’ai lu dans un grand souffle presque ininterrompu. J’ai adoré cette façon d’aborder les différences/extrêmes/antagonismes et de nous faire adhérer à toutes les pensées/vérités/opinions. Et surtout, j’ai été captivée par ces renversements de situation nous rappelant que rien n’est jamais acquis, même pas en littérature. Et pour finir, il y a les mentalités et le contexte politique et social en France et aux Etats-Unis qui, décrits de l’intérieur, prennent un éclairage différent.
    Une perle à lire de toute urgence !

    1. un gros bouquin!

      j’y plonge directement pour ne pas perdre de temps et… je ne le lâche plus !

      incroyablement touffu, passionnant, en questionnement continu

      Chaque sentiment est détaillé, décortiqué, pesé

      j’ai beaucoup aimé

  3. Quand je lis les commentaires enthousiastes d’Isabelle et de Nathalie, je me demande ce qui s’est passé avec moi: j’ai lu 30 pages au début, 10 pages au milieu, les 30 dernières pages et je n’ai pas réussi à m’accrocher. Je crois que le style et l’histoire étaient un peu trop foisonnants pour moi. En même temps, je n’ai pas envie de dire bof!, il a quelque chose ce livre et j’ai lu certains passages avec plaisir. Simplement, je n’ai pas trouvé la porte… Bonne chance à vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*