Au bout du chemin, de Patricia Hespel

auboutducheminGrand Gagnant Prix Femme Actuelle 2013.

Début de l’été. Sur une aire d’autoroute, Émile tire Angie d’un mauvais pas. En s’installant aux côtés de son sauveteur, Angie est loin de se douter que leur cohabitation ne se limitera pas à quelques centaines de kilomètres… Un peu plus au sud, Azraël ignore lui aussi que son périple solitaire est sur le point de prendre un virage inattendu. Angie, Émile, Azraël : un trio insolite que tout sépare, mais qui se trouvera un chemin commun, tissé de rencontres et de surprises, de petits bonheurs ou d’épreuves, où se frottent, se piquent et se consolent leurs destins éclopés…

4 réflexions sur « Au bout du chemin, de Patricia Hespel »

  1. Trois personnages un peu perdus, un peu détruits, qui semblent n’être plus personne, se rencontrent, s’épaulent, s’accompagnent « jusqu’au bout du chemin », malgré les difficultés et les incompréhensions mutuelles, et finissent par trouver chacun, du moins on veut l’espérer, leur petit coin de Paradis. Une lecture souple et fluide qui laisse un petit goût de bonheur et des étoiles dans le coeur.

    « Dans la détresse d’Angie, c’est Lucas qu’il retrouve: l’adolescent jusqu’alors comblé, en proie à la trahison de ses proches et à l’écroulement de son monde; cette sensation angoissante de n’avoir plus rien ni personne à qui se raccrocher. Plus tard, c’est Azraël qui a apprivoisé le vide et s’est construit sur lui. Angie est plus qu’une rencontre de hasard, elle est une soeur, une chance, une passerelle inespérée entre ses deux identités. »

  2. Ce livre m’a rappelé « Ensemble c’est tout » d’ A .Gavalda…. histoires d’un trio d' »écorchés »…
    On en ressort, comme le dit si bien Caroline, avec des étoiles dans le coeur…
    Et on découvre une auteure bien de chez nous!

  3. je suis allée au bout du chemin en compagnie de ces personnages attachants

    partage de ces chemins de vie perturbés, partage de ces petits bonheurs, espoir pour un futur plus serein

    lecture facile, agréable

    j’ai beaucoup aimé

  4. Trois personnes en errance qui cheminent ensemble…
    Trois âmes brisées qui essaient de recoller les morceaux…
    Peut-être est-ce à cause de ma lecture fragmentée que j’ai eu du mal à aller au bout du livre… Mais j’ai éprouvé moins de sympathie pour ce trio que pour le quatuor de « Vivement l’avenir » (dans la liste de l’an passé). Dommage, c’est comme ça, l’émotion ne passe pas à chaque fois. Mais je ne vais plus m’octroyer le droit de « grappiller », comme le dit Pennac, cela m’éloigne de la trame du récit et des personnages…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*