Miss Charity, de Marie-Aude Murail

Charity est une fille. Une petite fille. Elle est comme tous les enfants : débordante de curiosité, assoiffée de contacts humains, de paroles et d’échanges, impatiente de créer et de participer à la vie du monde. Mais voilà, une petite fille de la bonne société anglaise des années 1880, ça doit se taire et ne pas trop se montrer, sauf à l’église, à la rigueur. Les adultes qui l’entourent ne font pas attention à elle, ses petites sœurs sont mortes. Alors Charity se réfugie au troisième étage de sa maison en compagnie de Tabitha, sa bonne. Pour ne pas devenir folle d’ennui, ou folle tout court, elle élève des souris dans la nursery, dresse un lapin, étudie des champignons au microscope, apprend Shakespeare par cœur et dessine inlassablement des corbeaux par temps de neige, avec l’espoir qu’un jour quelque chose va lui arriver…

5 pensées sur “Miss Charity, de Marie-Aude Murail”

  1. L’histoire est la vie, romancée, de Beatrix Potter.
    J’ai adoré! un régal! envie que l’histoire ne se termine jamais!j’ai été complètement emportée!
    ça m’a fait penser à l’univers des livres de la comtesse de Ségur, que je dévorais enfant.
    A « Orgueil et préjugés » de Jane Austen, un coup de coeur également!
    M-A Murail est un grand auteur jeunesse, à faire découvrir à vos enfants! Je conseille de lire « Simple ».

  2. Pour une fois, je suis moins enthousiaste que ma grande soeur 😉
    Au début, le côté « Comtesse de Ségur à la British » m’a un peu ennuyée (no longer my cup of tea) et puis j’ai tout de même accroché à l’histoire de cette jeune femme qui a tant de mal à se faire sa place dans cette société bourgeoise. Mais je dois avouer que j’ai lu en diagonale certains dialogues (notamment avec les cousines) et que les dessins ne m’ont pas enthousiasmée.
    Je voulais copier et coller le dessin de son célèbre petit lapin « Peter Rabbit », mais je n’y suis pas parvenue…

  3. Bonjour à toutes et tous.. Isabelle m’avait dit que je pouvais laisser un commentaire sur votre site bien que ne faisant pas réellement partie du groupe…
    Je rejoins aussi l’avis de Nathalie…j’ai bcp lu en diagonale me disant que le rythme allait s’accélérer…mais non. Donc ne suis pas du tout rentrée dans l’histoire et n’ai pas été jusqu’au bout (…pas bien !!!) . Donc un peu déçue car j’avais lu des bonnes critiques…Je pense qu’il faut être dans un état d’esprit « relax -détendue » pour bien profiter du livre.
    Bisous à mes 2 cousines !!

  4. Comme Isabelle, je me suis régalée. Un livre rafraichissant, simple et plein d’humour, qui se lit d’une traite. J’ai aimé les dialogues, les paragraphes et les chapitres brefs et concis, qui laissent la part belle à l’imagination. Pas « prise de tête » du tout, qu’est-ce que ça fait du bien!
    Je retiens le nom de Marie-Aude Murail, que je ne connaissais pas du tout, et je vais suivre le conseil d’Isabelle pour « Simple ». Il me semble d’ailleurs que ce livre a fait partie d’une des dernières sélections du prix Versele (2010?).

  5. – on devrait voter une loi contre les romans qui finissent mal !
    c’est ce que dit Miss Charity

    j’ai adoré pourtant j’étais effarouchée par l’épaisseur du bouquin mais une fois que j’y ai plongé je ne l’ai plus quitté !

    quelle belle histoire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*